La mue


Le cycle du poil des chiens est assez simple, ils poussent, puis meurent et tombent en permanence. Malgré ce cycle, deux fois par année la chute de poils est accentuée avec les changements de température soit au printemps et à l’automne.

👉Au printemps, la mue est souvent très intense : le chien perd son poil d'hiver et le pelage s'en retrouve bien allégé.

👉En automne, la mue précède la densification du poil en poil d'hiver, le poil devient plus long et plus dense.

La mue est différente d'un chien à un autre en fonction de sa race. En effet certaines races ne muent presque pas comme les caniches, d'autres comme les husky ont un sous-poil très important en hiver et les chutes de poils lors des changements de climats peuvent être impressionnantes !

Les chiens plus pantouflards ( qui restent surtout à la maison ) ont tendance à perdre leur poil toute l’année car les changements climatiques ne sont que très minimes.

Bien sûr une chute de poils excessive peut être le signe d'une maladie. Associée à des boutons ou des plaques sur la peau, un prurit provoque une chute de poils également importante, il y a alors certainement une affection dermatologique (parasite, infection, allergie...). Certaines maladies endocriniennes entraînent également des chutes de poils en plaques anormales.

Un bon traitement de mue est la clé pour survivre aux chutes de poils de votre chien - Le traitement de la mue consiste à enlever le surplus de sous-poil ainsi que le poil mort par un brossage en douceur et en profondeur de façon mécanique (brossage) et technique (hydromasseur, séchoirs et shampoings adaptés). Brosser le chien régulièrement. Pour de meilleurs résultats, nous conseillons deux visites en l'espace de 3 semaines. (écrit par Vie de Toiletteuse)